Qu’ils soient partenaires historiques des Banques Alimentaires ou nouveaux arrivants, les entreprises de toutes tailles se sont mobilisées dès le confinement annoncé pour venir en aide aux plus démunis et permettre au réseau de maintenir l’aide alimentaire partout en France.

Des milliers de tonnes de denrées récupérées

Comment transformer une situation subie en bonne action ? C’est l’équation que de nombreuses entreprises ont cherché à résoudre dès le début de la crise en se tournant vers les Banques Alimentaires pour donner les denrées qu’elles ne pouvaient plus vendre et qu’elles ne voulaient surtout pas jeter. « Les premiers à s’être tournés vers nous ont été les acteurs de la restauration commerciale, sociale ou collective comme le Groupe Bertrand, Sodexo ou Flunch », explique Pierre de Feraudy, Responsable Ressources alimentaires à la Fédération des Banques Alimentaires.

Rapidement, les industriels ont emboîté le pas, avec les partenaires habituels du réseau « mais également beaucoup d’entreprises avec lesquelles nous n’étions pas forcément en contact et qui sont arrivées avec des volumes très importants de lait, chocolat, beurre, fromage, huile, pâtes ou surgelés qui nous ont permis d’alimenter l’ensemble du réseau ». De Nestlé à Lesieur (Groupe Avril) en passant par Alpina, Barilla, Blue Whale, Bonduelle, Cargill (Huile), Cité Marine, Dauna, Innocent, General Mills (Yoplait) Lactalis, Lustucru, McCain, Nicols, Pomona, Upfield Brands (Plantafin) ainsi que la grande distribution,  c’est tout le secteur alimentaire qui s’est mobilisé. Certains, à l’instar de la Fromagerie Bel, ont même choisi de faire tourner leurs usines de production un ou deux jours uniquement pour fournir le réseau en portions de Vache Qui Rit. Et le Groupe Carrefour a ouvert une ligne de crédit dans ses magasins Promocash.

dons de produits coronavirus

Une solidarité aux multiples facettes

Si les volumes ainsi récupérés se comptent par centaines de palettes de produits, de tels volumes n’ont pas déstabilisé les Banques Alimentaires dont la maîtrise logistique a depuis longtemps fait ses preuves. « Certains donateurs ont accepté de payer le transport jusqu’à l’un de nos points d’entrée en région à partir desquels nous avons pu prendre le relais et répartir les denrées selon les besoins », précise Pierre de Feraudy. Petit Forestier a offert la location de véhicules. Les DOM-TOM ne sont pas en reste puisque le Groupe Fruidor et CMA CGM ont offert 4 containers pour des envois en Guadeloupe et en Martinique et 2 à la Réunion, et Bolloré a pris en charge le chargement et passage à quai.

Pour le reste, les Banques Alimentaires ont également pu compter sur la générosité financière de nombreux mécènes. « Tous ont accepté que leurs dons soient exceptionnellement fléchés vers la protection des salariés et des bénévoles, et vers le transport de denrées », explique Sylvie Targa, Responsable du Service Mécénat à la Fédération. Cette mobilisation spontanée, qui a réuni partenaires historiques et nouveaux venus, s’est aussi traduite par de nombreux dons en nature qui ont grandement facilité l’organisation du quotidien sur le terrain : masques offerts par Cargill, Casino et Sacasalades, plexiglass par CEREA, gel hydroalcoolique fabriqué spécialement par Total, mais aussi offert par l’Agence du Don en Nature, réexpédition des équipements par Chronopost… De son côté, la Banque Postale a fait l’intermédiaire avec la plateforme KissKissBankBank pour la mise en place d’une cagnotte solidaire et GRDF a choisit d’abonder au profit des Banques Alimentaires les actions de bénévolat que menaient individuellement les salariés de l’entreprise.

Avec plus de 250 nouveaux partenaires mobilisés aux côtés des Banques Alimentaires en l’espace de quelques semaines, c’est une solidarité aux multiples facettes que la crise aura permis de dévoiler et qui, à n’en pas douter, s’inscrira dans la durée.

Merci à tous les donateurs qui nous font confiance toute l’année.

Donateurs et mécènes pleinement mobilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *